• Français
  • Nederlands
  • English

 

L'exposition

Du 28 juin au 30 novembre 2014, le Musée gaumais présente l'exposition commémorative "Larmes de guerre. La Gaume de 14-18 autour du peintre Nestor Outer". L'exposition rassemble une soixantaine d'oeuvres de guerre de l'artiste, autour desquelles s'articulent divers thèmes tels que la Landsturm, le quotidien des civils, la propagande, l'exode, les massacres, la résistance etc. Elle a surtout la volonté de sensibiliser au destin des civils en Gaume de 1914 à 1918 autour de l'oeuvre tant pictural que littéraire de Nestor Outer.

Plusieurs toiles ainsi que de nombreux documents et objets d'époque sont issus de collections particulière, grâce à la collaboration instaurée entre le Musée gaumais et diverses associations et personnalités gaumaises. Qu'ils soient ici remerciés de leur aide, leur collaboration et leur enthousiasme.

Cette collaboration a permis de rendre l'exposition "Larmes de guerre" tout à fait unique, grâce au nombre important de pièces issues de collections privées.

Chaque dimanche à 16h, dès ce dimanche 21 septembre, visite guidée de l’exposition " Larmes de guerre "
Droit de participation par personne : 5€ - enfant de moins de 12 ans : gratuit

 

Nestor Outer, peintre de guerre

C'est par une démarche spontanée que Nestor Outer (1865-1930), professeur au Collège communal de Virton, renoue avec la tradition des artistes tels qu'Alphonse de Neuville (1836-1885) qui illustra le conflit franco-prussien de 1870. Au début de la Première Guerre mondiale, dans une Belgique théoriquement neutre, l'affrontement entre la France et l'Allemagne dévaste toute la région. La Gaume est fortement touchée et, pour plus de 20 000 soldats français et un peu moins du côté allemand, morts, blessés ou disparus, ces journées du 22 au 24 août 1914 seront les premières et les dernières de la guerre. Mais on ne peut oublier non plus ce que les civils ont payé eux aussi comme tribut.

A l'issue de ces combats d'août 1914, les Gaumais sont assignés à résidence par l'occupant, sous le dur régime d'occupation des "Etapes". Durant quatre ans, Nestor Outer, observateur privilégié, témoigne par la peinture et par l'écriture. Il peint l'affrontement de Bellevue selon les révélations des soldats blessés qu'il rencontre dans les ambulances de Virton, il peint l'épouvante des civils terrés dans une cave, la déportation de 1916. Mais il peint aussi son environnement que les destructions des villages et les tombes éparses modifient au fil des saisons. Dans le même temps, il consigne dans des cahiers d'écoliers les événements de sa vie quotidienne à Virton. Ce récit qu'il intitule Journal d'un Bourgeois pendant la guerre cesse avec l'arrivée des Américains. Ces écrits interviendront dans la rédaction des Larmes Gaumettes qu'Outer signe avec Léon Thiry, directeur de l'usine sidérurgique d'Halanzy et instigateur de l'oeuvre de la Soupe de guerre pour les enfants des localités éprouvées du Sud Luxembourg.

 

Le coffret

Sous une luxueuse jaquette en couleurs coordonnée à l'affiche, dans un format 30x21 cm, le coffret Larmes de guerre que le Musée gaumais édite en accompagnement de l'exposition est une série limitée à 650 exemplaires. Il contient le volume de la réédition des Larmes Gaumettes, revue et augmentée de chapitres et documents inédits. Elle s'accompagne d'un portfolio de reproductions d'oeuvres de l'artiste en quadrichromie grand luxe.

Les Larmes gaumettes constituent la première relation des événements et de la vie des civils en Gaume, entre 1914 et 1918. Reproduit dans son intégralité, le texte a été soumis à une critique objective, confronté à d'autres écrits, enrichi de l'étude de documents d'archives inédits, agrémenté de nombreuses précisions et aborde également des sujets ignorés par les auteurs pour des raisons d'ordre chronologique, à savoir la reconstruction et le travail mémoriel. Cette nouvelle publication dépasse donc la simple réédition. Elle offre une vision synthétique de toute la guerre en Gaume. Les Larmes Gaumettes est un album fort de plus de 300 pages rédactionnelles et d'autant d'illustrations.

Le portfolio propose des reproductions de qualité en quadrichromie, comprenant des huiles, aquarelles et dessins les plus explicites du peintre réalisés durant la Première Guerre mondiale. Cette série particulière, dont les originaux sont pour la plupart entre des mains privées, permet d'apprécier en un coup d'oeil la succession des événements tragiques, leurs conséquences sur les populations.

Le coffret cartonné est vendu 48 euros à l'accueil du Musée gaumais.